Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 20:51

La saison semble favorable aux levées de fonds dans le domaine des biotechnologies : quasi simultanément, dans la semaine du 18 octobre, deux jeunes pousses françaises GenSight et Sparing Vision ont réussi à lever la première 25 millions € et la seconde 44,5 millions .

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 20:56

Depuis le début de la révolution industrielle, l'économie mondiale est considérée comme progressant au même rythme que la consommation d'énergie, qu'elle soit générée par le charbon, le pétrole ou le gaz naturel

Partager cet article

Repost0
31 août 2020 1 31 /08 /août /2020 10:35

Fondée en 2011, Carbios est une jeune pousse d’un modèle particulier : elle a été introduite sur en Bourse sur Alternext dès décembre 2013 avec un prix de 14€. Accompagnée par le fonds d’investissement Truffle Capital, elle vient de lever à nouveau des fonds 

Partager cet article

Repost0
Published by Le Gargaillou - dans Entreprises
31 juillet 2020 5 31 /07 /juillet /2020 20:22

Depuis des millénaires, l’Egypte est un don du Nil. L’Égypte a effectivement eu la chance pendant plusieurs millénaires, que ses voisins du Sud où le Nil prend ses sources étaient peu peuplés, divisés et peu organisés. Elle a pu tranquillement irriguer les rivages du fleuve, et réaliser un grenier merveilleux pour alimenter les Egyptiens. Le summum a été la construction du barrage d’Assouan, largement financé par l’aide internationale, qui a sécurisé l’approvisionnement en eau du pays.

 

Aujourd’hui la situation a dramatiquement évolué : l’Ethiopie a réussi de formidables progrès économiques et sanitaires, sa population atteint maintenant les 100 millions d’habitants, soit autant que l’Egypte. L’Ethiopie a ainsi pris un poids important dans la région et a fortement influencé la signature d’un accord-cadre en mai 2011 sur la partage des eaux du Nil entre elle-même, le Rwanda, la Tanzanie, le Kenya, le Burundi et en aval : le Soudan et l’Egypte. L’exploitation du potentiel hydraulique – irrigation et électricité, par les pays de l’amont, pourrait désormais être poursuivie sans que l’Egypte puisse la bloquer. Sauf que le Soudan et l’Egypte ont boycotté cet accord.

 

Aussitôt après cette signature, l'Ethiopie a entrepris la construction sur le Nil Bleu (*) d’un barrage géant, le Grand Barrage de la Renaissance Ethiopienne (GERD) situé au nord, à 40km de la frontière soudanaise. Il est prévu que l’Ethiopie autofinance entièrement ce projet à hauteur de $ 4,8 milliards, complété par une aide de la Chine qui financera les turbines et les systèmes électriques pour $ 1,8 milliards. La puissance électrique installée sera de 6 450 Megawatts. Les objectifs principaux sont de développer l’agriculture irriguée, limiter les inondations et satisfaire les besoins en électricité en forte croissance de l'Ethiopie.

 

Et depuis le début de la construction, des négociations se sont poursuivies entre les 3 pays : Egypte, Soudan et Ethiopie, avec l’intermédiation de la Russie sans réel succès. L’Egypte surtout craint que le remplissage du barrage qui doit durer plusieurs années, assèche les eaux du Nil et provoque une catastrophe agricole et une pénurie majeure en eau.

 

Depuis une dizaine de jours une partie du remplissage du barrage a été effectuée et la situation est devenue très tendue entre l'Ethiopie et l'Egypte. Un tweet du ministre éthiopien des affaires étrangères, Gedu Andargachew, proclamant : « Félicitations ! C’était le Nil et le fleuve est devenu un lac. Il ne se déversera plus dans le fleuve. L’Éthiopie en tirera tout le développement qu’elle souhaite. En fait, le Nil est à nous ! » ne va pas arranger les relations entre les deux pays. 

 

Un élément clef du litige est le temps que mettra le barrage à remplir son réservoir qui contiendra l’équivalent d’une année d’eau du Nil Bleu : 3, 5, 10 ans. Plus le remplissage sera rapide, plus tôt l’Ethiopie pourra bénéficier de l’irrigation et de l’électricité produite ; et plus l’Egypte verra son approvisionnement en eau réduit. Selon une étude de l’International Crisis Group, un consensus  aurait émergé sur une durée de 5 ans. Mais il n’y aurait aucun accord sur la résolution des cas de sécheresse et autres conflits.

 

On notera au passage le mutisme des puissances dites « grandes » sur ce qui se passe dans cette région. Les Etats-Unis sont totalement absents ; l’Europe également, la France notamment ne se préoccupe que de son domaine favori : l’Afrique francophone ; la Chine comme la Russie poussent leurs pions en silence et toute tranquillité. Et l’ONU me demandera t’on ? Elle est sans doute hors jeu, car le conflit intéresse peu. L’affaire a été portée par l’Egypte devant le Conseil de Sécurité, sans résultat

 

L’Afrique est un continent hyper important au XXIè siècle et la question de l’eau va devenir de plus en plus critique dans les pays africains dont l’économie et la démographie se développe rapidement. Les besoins en eau vont naturellement devenir de plus en plus pressants et ceux qui détiennent les sources auront toujours plus d'ascendant sur les autres. Les Chinois le savent parfaitement car dans leur pays, depuis plus de 5 000 ans ceux qui tiennent l’eau tiennent le pouvoir. Cela m'amène à mentionner le projet chinois « pharaonique » de déviation du Yang Tse (le Fleuve Bleu) vers le Houang Ho (le Fleuve Jaune) qui coule non loin de Pékin et est sec une partie de l’année. L'assèchement du Houang Ho est causé essentiellement par les prélèvements de l'irrigation et des besoins en eau de l'industrie et des populations le long du fleuve. Mais en Chine, la situation est bien différente : un seul pays, une seule autorité qui peut imposer des transferts d’eau gargantuesques de part et d'autre du pays, même si cela cause un impact écologique et économique gigantesque !

 

(*) Le Nil est formé de deux bras : le Nil Bleu dont les sources sont en Ethiopie et le Nil Blanc dont les sources sont en Tanzanie ; ces deux bras se rejoignent à Karthoum, capitale du Soudan.

 

Partager cet article

Repost0
31 mai 2020 7 31 /05 /mai /2020 20:16

Depuis plusieurs années, l’on parle d’ordinateur quantique. IBM a ouvert le bal. D’autres géants technologiques y travaillent parait-il d’arrache-pied : Google, Microsoft, …

 

Plusieurs technologies se font concurrence pour réaliser les circuits nécessaires. La plus couramment utilisée implique un bain cryogénique à près du zéro absolu (-273 ºC). Ce qui est faisable en laboratoire mais certainement pas pour des usages industriels.

Par ailleurs les circuits ont tendance à quitter le stade quantique et les résultats de calculs sont fréquemment erronés.

Toutefois, un ordinateur quantique serait capable de traiter en quelques minutes un problème qui prendrait plusieurs années avec un super ordinateur classique.

Les domaines d’application seraient nombreux 

 

En bref, c’est bien une technologie dont le potentiel semble extraordinaire mais dont la mise en œuvre avec fiabilité et précision est encore très loin d’être réelle  C’est une mine d'or pour les passionnés de recherche fondamentale et appliquée, car de nombreux acteurs sont prêts à investir des sommes folles pour les accompagner, y compris certains politiciens rèveurs

Partager cet article

Repost0
30 avril 2020 4 30 /04 /avril /2020 19:12

Une des retombées marquantes de la crise sanitaire est une baisse significative de la demande de soins médicaux. Ceci conduit à craindre que de nombreuses personnes ayant des problèmes qui justifient une visite, un examen, des analyses ou même une opération chirurgicale, un traitement d’urgence, en retarde

 

Partager cet article

Repost0
31 mars 2020 2 31 /03 /mars /2020 20:27

Depuis le déclenchement de l’épidémie de coronavirus, de nombreuses entreprises se sont mobilisées en particulier pour soutenir les hôpitaux, les soignants et faciliter la lutte contre l’épidémie.

 

C’est ainsi qu’il y a une semaine, Bris Rocher annonçait que son groupe et ses filiales se lançaient dans la lutte avec toutes ses compétences et ses moyens techniques :Petit Bateau dans la confection de masques, Stanhome dans la production de désinfectants, et d’autres comme SABON et Dr Pierre Ricaud dans la production de gels hydroalcooliques.


Il y a 5 jours, le laboratoire lyonnais bioMérieux a été autorisé par la Federal Drug Administration (FDA), l’organisme  américain de certification, de mettre sur le marché U.S. un de ses trois tests pour le Covid-19 qui sera d’abord fabriqué aux Etats-Unis. Ce test, le Biofire Covid-19 donne un résultat en 45mn, ce qui est particulièrement rapide, à partir d’un prélèvement nasopharyngé réalisé avec un écouvillon. Selon la direction de bioMérieux, ce test est « très simple d’utilisation et ne nécessite qu’une formation et des compétences en biologie moléculaire très minimes » et il a été « développé avec le soutien du Département américain de la Défense (DoD) dans le cadre d’un contrat existant avec BioFire Defense »

Partager cet article

Repost0
29 février 2020 6 29 /02 /février /2020 20:55

Fondée en 2014 par Lucien Besse et Pierre Khoury, Shippeo ambitionne de permettre aux fournisseurs en B to B de prévenir leurs clients de l’arrivée des colis avec une précision absolue. Leur solution qui est fondée sur l’exploitation des données des transporteurs atteint actuellement une pertinence de 98 % des heures d’arrivée prévues (ETA)

Partager cet article

Repost0
18 février 2020 2 18 /02 /février /2020 09:05
Le 13 février 2020, le Président le République a rendu visite à la vallée de Chamonix et a constaté les effets du dérèglement climatique sur son glacier mythique, la Mer de Glace.
Des personnalités qui l'accompagnaient ont évoqué la possibilité de règlementer les camions les plus polluants dans le tunnel du Mont Blanc et de développer le
ferroviaire dans la vallée.
 
Ces idées sont intéressantes mais cela semble des mesurettes face aux enjeux auquel le massif du Mont Blanc fait face.
En effet, il apparait que la température moyenne dans cette région augmente deux fois plus vite que dans le reste de la France, ce qui est certainement une des deux causes majeures du recul rapide de la Mer de Glace, l'autre cause étant probablement une baisse des précipitations.
 
Sans être un expert du climat, il me semble évident que la création du tunnel du Mont Blanc en 1965 et le trafic intense de camions qu'il a généré dans une vallée encaissée comme celle de Chamonix a provoqué à la longue une modification du climat de la région.
 
La solution définitive à ce problème est bien connue de nos amis suisses qui en pratique, interdisent la traversée de leur pays aux camions, leur imposent de monter sur des trains qui traversent rapidement leur pays. L'exemple du tunnel ligne de base du Saint Gothard est vraiment un modèle à suivre.
Ce qu'il faut entreprendre sous le Mont Blanc, c'est de supprimer le trafic des camions, bâtir une ligne ferroviaire électrifiée qui prendrait les camions très en aval, dans la vallée de l'Arve et les mènerait aussi loin que possible dans les vallées de Courmayeur et d'Aoste.
 
Un complément de cette solution est de suivre l'exemple de certaines stations suisses comme Zermatt : bannir la circulation des voitures dans toute la vallée et les remplacer par des navettes électriques sur rail et sur route.
 
Ces solutions s'entendent certainement avec l'utilisation d'électricité décarbonnée et non venant de centrales au gaz ou au charbon

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2020 5 31 /01 /janvier /2020 16:24

 

La voiture autonome est un rêve que de nombreux conducteurs ambitionnent de voir réalisé, mais est-ce bien réaliste ? De nombreux acteurs du monde de l'automobile et d'ailleurs investissent et travaillent sur divers projets de voiture autonome et au sein du tourbillon technologique que subit actuellement l'industrie automobile, aucun des constructeurs ne souhaite rester sur le bord de la route.

 

Pourtant dans les coulisses, se poursuit un débat sur la moralité et la responsabilité des véhicules autonomes. Il a en particulier fait bien du bruit lors de l'accident mortel causé en juillet 2016 par un véhicule autonome Uber. Uber qui a eu d'autres difficultés par ailleurs, a d'ailleurs renoncé aux développementx dans ce domaine.

Partager cet article

Repost0