Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2022 6 30 /04 /avril /2022 20:09

Créée en 2011 par Jean Tirole

Partager cet article
Repost0
30 avril 2022 6 30 /04 /avril /2022 20:01

Au coeur des Cévennes, à Florac, Atelier Tuffery multiplie sa capacité de production

Partager cet article
Repost0
30 avril 2022 6 30 /04 /avril /2022 19:45

Universal Hydrogen et H3 Dynamics créent ensemble un centre de recherche à Toulouse

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 22:04

Punch est une entreprise Belge relativement peu connue en France qui a été fondée par un ingénieur Guido Dumarey en 1983. Son titre de gloire est la reprise de l'activité de General Motors à Strasbourg spécialisée dans les boîtes de vitesse automobiles

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2021 6 27 /11 /novembre /2021 15:23

Le 17 novembre 2021, l'étape de la Participation du Public par Voie Electronique (PPVE) au projet de la Maire de Paris d’aménagement du site Tour Eiffel a été close.

Ce site de renommée mondiale est classé avec les rives de la Seine au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pourtant aucune consultation de l'UNESCO n'a été effectuée. L'axe Trocadéro - Tour Eiffel - École Militaire du projet croise la Seine et ses rives ; ces dernières ne sont pas prises en compte dans le projet. Quel sera l'impact des transformations prévues sur l'état des rives, leur accessibilité et leur caractère actuel ? De même, il est prévu un déplacement sans plus de précision, de la statue du Maréchal Foch qui est cependant un marqueur important de la perspective historique du Palais de Chaillot et de la place du Trocadero. 

Si par malheur, l'UNESCO décidait d'annuler le classement de l'ensemble parisien, cela aurait des conséquences négatives sur sa réputation et son attractivité, donc sur la fréquentation touristique et sur le plan économique.

 

Un coût prohibitif financé par la dette de la Ville

Le coût de l'ensemble des travaux est estimé à 107 millions €. La dette actuelle de la Ville approche les 8 milliards €, un doublement en 6 ans. Cette dépense serait parait-il, financée par les fonds propres de la Ville. Mais la Ville de Paris s'endette chaque année toujours plus avec des budgets qui manquent de sincérité car la population parisienne est en baisse entrainant un déficit des ressources financières. En fait, cette dépense sera très probablement financée par l'emprunt qui devra être remboursé par les générations futures après le départ de la municipalité actuelle. La gestion de Paris ne devrait-elle pas être mise sous tutelle comme celle de toutes les municipalités en quasi banqueroute ?

 

Un impact non étudié sur la qualité de vie de la population et la vie économique de la zone

Aucune étude n'a été faite ni sur les nuisances liées aux reports de trafic notamment routiers, ni sur les les nuisances supportées par la population qui habite ou travaille dans la zone du projet. L'accent va être mis sur le développement de la circulation cyclable qui en fait ne concerne qu'une partie de la population, soit moins de 50%, les autres étant soit trop agés ou trop jeunes, ou handicapés ou encore se déplaçant sur de grandes distances pour leur travail ou leur achats ou loisirs. En parallèle, aucune amélioration du réseau de transport en commun n'est prévue alors qu'une augmentation du flux touristique est programmée.

Aucune étude n'a été faite sur la justification économique de ces travaux et réalisations et leur impact sur l'économie, sur l'attraction de la zone pour les affaires et la vie de la population qui y habite. L'étude d'impact fournie qui ne porte que sur l'environnement n'est pas suffisante.

 

Partager cet article
Repost0
31 août 2021 2 31 /08 /août /2021 13:42

Comme chacun sait, la taxe d'habitation va complètement disparaître cette année. Sauf pour les résidences secondaires. L'État a ainsi réduit les capacités de financement et de gestion des communes : bien sûr, l'absence de taxe d'habitation va être compensée par un versement supposé équivalent de Bercy vers les communes. Mais les vieux routiers des collectivités locales savent bien que ces versements ont tendance à se réduire année après année.

 

Ainsi cette mesure qu'on peut considérer comme démagogique puisqu'elle soulage les ménages d'un impôt direct, aura surtout comme effet de réduire l'indépendance des communes et leur capacité de gérer leurs investissements et leurs services. Il s'agit clairement d'une mesure où l'Etat centralise encore plus.

 

Heureusement 1130 communes (sur un total de 33 000 – autant que l'ensemble de tous les autres pays d'Europe) qui sont considérées comme zones de tension immobilière, peuvent recourir à une majoration de la taxe d'habitation pour les résidences dites intermittentes (c'est-à-dire secondaires pour le commun des mortels). Cette majoration de 60% maximum fixée par la loi a fait place à une majoration de 20%. Initialement la majoration de 20% était supposée inciter les propriétaires de ces résidences soit à les louer soit à les vendre. Selon la coutume, aucune étude d'impact n'a été faite et les financiers des collectivités et de l'Etat, ont été surpris de découvrir que le retour de cette mesure a été de 0,01%. 

 

La loi va maintenant durcir la situation avec une majoration de 60%. Ce qui dans une grande ville comme Lyon va conduire à une surcoût de 210 € en moyenne pour les propriétaires concernés. De l'aveu même de l'adjointe lyonnaise aux finances citée par Les Echos, si cette mesure n'a pas d'effet sur la libération de nouveaux logements, cela rapportera au moins 3 millions d'€ aux finances de Lyon. En effet, elle sait sans doute pertinemment que 210€ de plus par an n'aura aucune incidence sur la libération de nouveaux appartements.

 

La boucle est ainsi bouclée : cette majoration démagogique sous le contrôle de certaines municipalités (1130 sur 33000) va leur permettre d'améliorer leurs finances sans pour autant réduire la tension immobilière. Contrairement à ce qu'annoncent les maires qui majorent la taxe d'habitation des résidences intermittentes, cela ne va pas améliorer la situation du logement dans leur ville.    

 

En fait, on peut s'interroger sur la réalité du manque de logement dans les grandes villes évoqué par de nombreux acteurs. Cette question ne traite-t'elle qu'un facteur parmi d'autres qui interagissent tous dans la vie des grandes villes ? Ces autres facteurs comprennent notamment l'emplacement des entreprises, des bureaux et des usines – les sites d'emploi, les zones et centres commerciaux – les sites d'achat, les secteurs de loisir et d'événements culturels et enfin ce qui relie tous ces facteurs c'est-à dire les transports en commun et la facilité de circulation des transports individuels. Un seul concept devrait les regrouper tous : l'urbanisme.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 19:45
Dans un article récent publié dans Les Echos, le président de la SNCF vante les avantages du train sur les autres modes de mobilité, en citant le TGV et l'ICE allemand.
 
Un élément important est oublié dans cet article : ces trains hyper-rapides nécessitent la construction de lignes nouvelles ce qui entraine toujours le rachat de terres très couteux surtout en zone urbaine, des perturbations sur l'environnement notamment sur les terres agricoles et les forêts et des travaux producteurs de CO2. 
La solution italienne des trains pendulaires devrait être adoptée partout où le gain de vitesse entre TGV et pendulaire est quasi négligeable. Je pense notamment au Bordeaux-Toulouse qui risque en plus d'avoir un impact sur la qualité du Sauternes. Cette solution est à l'évidence bien plus écologique et aussi bien moins couteuse. Il en résulte que l'amortissement des investissements est bien plus limité, et au final les finances de la compagnie ferroviaire ne sont pas en permanence sous tension avec des pertes récurrentes qui sont périodiquement compensées par des contribution de l'État c'est-à-dire par le contribuable d'aujourd'hui ou celui du futur 
 
Par ailleurs, il serait intéressant de mettre l'accent sur les motrices à hydrogène sur toutes les lignes non électrifiées dans la mesure, bien sûr où l'hydrogène est d'origine 100% décarbonnée. Sur ce point, nous sommes très en retard sur les Allemands alors que les composants essentiels sont conçus et fabriqués en France par Alstom,
 
Enfin, à un moment où le gouvernement annonce la relance des trains de nuit, il est étonnant que l'un des deux trains de nuit restant en service, le Paris-Briançon soit à l'arrêt jusqu'en décembre ainsi que les TER Valence & Grenoble Gap. On comprend qu'il s'agit de travaux de maintenance très attendus depuis des années. 
Mais la survenance de ces travaux pour de nombreuses localités isolées, quand la grande majorité des Français vont passer leurs vacances en France et serait tentée de prendre le train, est un mauvais coup pour le tourisme régional, pour les localités isolées et pour l'image de la SNCF. Il est notamment très regrettable que les stations entre Valence et Veyne ne soient pas desservies.
 
Personnellement étant Parisien avec un pied-à-terre dans les Alpes de Haute Provence, je prends fréquemment l'Intercité Paris-Gap. Il n'est pas envisageable pour moi de prendre un car à la place.

 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2021 3 30 /06 /juin /2021 09:59

Aircall se développe sur un nouveau créneau numérique : la téléphonie via le Cloud.

Partager cet article
Repost0
31 mai 2021 1 31 /05 /mai /2021 20:50

Depuis plus d'un an, Essilor et Luxotica ont fusionné. La presse et les media français se sont plus à proclamer qu'il s'agissait d'un fusion entre égaux. On peut supposer que nos politiques ont été convaincus et tranquillisés : la pépite Essilor allait donc grandir grâce à cette fusion et les intérêts français allaient être préservés

Partager cet article
Repost0
30 avril 2021 5 30 /04 /avril /2021 20:28

Le parti socialiste vient de déclarer que le PIB (Produit Intérieur Brut) est un indicateur devenu obsolète

Partager cet article
Repost0