Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2018 3 19 /12 /décembre /2018 17:55

M2I Life Sciences fondée en 2012 par l'intégration de la plateforme de R&D Holis Technologies à Lacq et du site de production Solvay Organics (SORF) à Salins de Giraud, développe des solutions alternatives aux insecticides conventionnels pour protéger les cultures et les forêts.

 

Selon Olivier Guerret, vice-président du Groupe M2I, lors d'une intervention récente, les solutions élaborées à partir des phéromones émises par les insectes femelles nuisibles sont l'avenir pour une agriculture durable à la fois respectueuse de la diversité et de l'environnement et capable de bons rendements. Les phéromones sont des parfums que les insectes femelles émettent pour attirer les mâles. Lorsque cette émission est forte, les mâles sont confus et ne fécondent pas les femelles, ce qui stoppe leur reproduction et leur prolifération.

 

Reproduites fidèlement en laboratoire, les phéromones sont encapsulées et stockées dans l'eau pour éviter toute diffusion avant le largage sur les terrains à traiter ; les capsules sont spécialement conçues pour assurer une diffusion sur 80 jours, une durée suffisante pour bloquer la contamination par les insectes saisonniers. Le procédé n'éradique pas complètement les insectes, avec un taux d'environ 99%, ce qui préserve la diversité de l'environnement. Mais le résultat est très satisfaisant pour assurer de bonnes récoltes ou maintenir les forêts en bon état sanitaire.

 

Le premier traitement que M2I a lancé avec succès est celui du carpocapse des pommiers. Les développements se poursuivent sur la noctuelle de la tomate, le lobesia de la vigne et le processionnaire du pin.

 

A l'opposé des insecticides qui s'accumulent année après année et polluent bien au-delà des surfaces traitées, les phéromones sont efficaces à des niveaux mille fois plus faibles et disparaissent après leur diffusion.

 

Ces technologies de bio contrôle paraissent pleines d'avenir. Leur utilisation est encore relativement freinée par des règlementations qui les assimilent à des insecticides. Mais c'est en train d'évoluer au moins en France, et par extension en Europe.

 

On peut souhaiter une belle réussite à M2I et surtout une ambition qui devrait s'étendre vite à toute la planète.

Partager cet article
Repost0

commentaires